Auteurs : Sabine Host, Dorothée Grange, Lucile Mettetal, Ute Dubois

 

 

L’Observatoire régional de santé Île-de-France publie une étude sur les conséquences sanitaires de la précarité énergétique. Ce travail, basé sur une revue de la littérature internationale et sur l’analyse des données de l’enquête nationale logement de l’Insee (2006) présente ainsi un état des lieux pour l’Île-de-France.

 

Phénomène complexe, la précarité énergétique reflète des réalités multiples. Elle résulte de la combinaison de trois principaux facteurs : faibles revenus du ménage, mauvaise qualité thermique du logement occupé et coût élevé de l’énergie. Le cumul de ces facteurs amplifie la vulnérabilité des personnes et exacerbe les conditions de vie difficiles des personnes déjà en situation de précarité et les entraîne dans une véritable spirale.

 

Faits marquants 

• La précarité énergétique pourrait concerner entre 7,5 % et 14 % des ménages franciliens. En effet, 360 300 ménages franciliens consacrent plus de 10 % de leur revenu à leurs dépenses énergétiques pour le logement tandis que l’inconfort thermique touche 624 400 ménages qui souffrent du froid dans leur logement pendant l’hiver.

• Telle que documentée dans la littérature, la précarité énergétique a diverses conséquences sur la santé et agit selon différents mécanismes : effet direct du froid se traduisant en termes de survenue de pathologies cardio-vasculaires et respiratoires, impact sur la santé mentale, adoption de comportements à risque (utilisation de chauffages d’appoint, calfeutrage…), arbitrage budgétaire au détriment de l’alimentation ou des recours aux soins…

• En termes de dépenses de santé, la précarité énergétique entraîne des coûts qui, selon une étude anglaise, apparaissent bien supérieurs aux coûts des travaux d'amélioration de l'habitat ; d’autant plus que la précarité énergétique accentue la dégradation des logements, avec un risque d'amplification du phénomène.

• Différents programmes et dispositifs structurent la politique de lutte contre la précarité énergétique qui constitue aujourd'hui une priorité d'action. Une multitude d'acteurs œuvrent à son service, en particulier au niveau local. Un des enjeux consistent à trouver la bonne articulation, en particulier avec les acteurs du champ de la santé.


Télécharger le rapport