Auteur : Catherine Vincelet

 

L’Observatoire régional de santé Île-de-France publie un état des lieux des données sur les interruptions volontaire de grossesse en Île-de-France. Dans le cadre de la mise en place d’un projet de l’agence régionale de santé visant à favoriser la réduction des inégalités d’accès à l’avortement (projet FRIDA), ce travail contribue à la réflexion sur le recours à l’IVG dans les territoires infra-régionaux. Les données présentées proviennent du programme médicalisé des systèmes d’information (PMSI) et des données de l’assurance maladie pour l’année 2012, ainsi que d’une synthèse des données antérieures exploitées par la Drees.

Faits marquants

En 2012, l’estimation du nombre total d’IVG concernant les Franciliennes est de 51 625, soit un taux de 17  ‰ femmes âgées de 15 à 49 ans ;

D’importantes disparités sont notées au sein de la région, avec un taux de recours allant de 22,7 ‰ pour les femmes de Seine-Saint-Denis à 13,1 ‰ pour celles des Yvelines ;

Les femmes ont majoritairement recours à des structures situées dans leur département de domicile, avec cependant des variations d’un département à l’autre (de 62,1% dans le Val-de-Marne à 83,6% à Paris).

Une proportion d’IVG réalisées en milieu hospitalier ou en ville très différente selon les départements (de 69,3% d’IVG hospitalières pour les Parisiennes à 86 ,4% pour les Yvelinoises).


Télécharger le rapport