Auteurs : Catherine Embersin, Isabelle Grémy

 

Les progrès réalisés ces trente dernières années dans le domaine de l’obstétrique et de la néonatalogie ont permis une baisse importante de la mortalité infantile et de la mortalité périnatale. Celle-ci est passée, en France, de 21 décès pour 1000 naissances en 1972 à 7 en 2000. Mais l’amélioration de la survie d’enfants à haut risque de handicap, notamment les enfants prématurés ou de faible poids, pose la question de l’accroissement de la prévalence des déficiences (voir encadré ci-dessous). Cette question a été soulevée dès le début des années 70 lors de la mise en place du premier programme national périnatal, dont un des objectifs était la réduction des décès et des handicaps imputables à la grossesse et à l’accouchement. L’objectif de cette plaquette est d’identifier cette problématique en Ile-de-France, en présentant un état de l’existant et en repérant les informations manquantes. Ce document présente les données de prévalence du handicap actuellement disponibles et l’évolution de la situation démographique de la région en matière de natalité et de mortalité périnatale. Suivent l’évolution des indicateurs de la population à haut risque de handicap et certains facteurs importants de risque de prématurité* et de malformation. Enfin sont évoqués des aspects de l’offre de soins ainsi que le dépistage. Certaines conclusions de l’expertise collective de l’INSERM sur les déficiences et handicaps d’origine périnatale1 guideront l’exploration de ce thème

 



Janvier 2006, 16 pages

 


Télécharger le document