Auteurs : Philippe pépin,Agnès Lefranc et de Myriam Dalbarade sous la direction d’Isabelle Grémy

Le nombre de cancers diagnostiqués chaque année est en augmentation en France et dans l’ensemble des pays développés. L'accroissement et le vieillissement de la population de ces pays, d’une part, le développement du dépistage et des moyens de diagnostic, d’autre part, expliquent l’essentiel de cette augmentation.

 

Mais certains cancers connaissent une réelle progression dont la cause est bien identifiée (le poumon chez la femme, le mélanome) ou moins bien connue (les lymphomes malins ou les tumeurs du système nerveux central par exemple). La mortalité par cancer connaît une évolution heureusement plus favorable car de plus en plus de patients survivent à cette maladie. Toutefois, en raison du vieillissement de la population et de progrès plus conséquents réalisés dans la lutte contre d’autres maladies, le cancer constitue aujourd’hui la première cause de décès dans notre pays. En Ile-de-France les cancers sont responsables, chaque année, du décès de près de 13 000 hommes et de 10 000 femmes. L’un des objectifs du Plan National Santé Environnement (PNSE) est de prévenir les pathologies d’origine environnementale et, notamment, les cancers. Dans ce contexte, le projet CIRCE (Cancer Inégalités Régionales Cantonales et Environnement), qui regroupe les unités de L'Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques (INERIS) en charge de l’évaluation de l’exposition et des risques liés à la pollution environnementale et les Observatoires Régionaux de Santé de quatre régions françaises (Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Rhône-Alpes) a pour ambition d’analyser la part des facteurs socio-économiques et environnementaux dans les inégalités géographiques de morbidité et de mortalité dues au cancer dans ces régions. Ce document a été réalisé dans le cadre de la première phase du projet CIRCE, qui vise à mieux connaître les disparités géographiques de la mortalité à un niveau géographique fin. Il propose une analyse descriptive des variations spatiales de la mortalité par cancer dans la région Ile-de-France en établissant, pour les localisations cancéreuses retenues, une série de cartes commentées à différents niveaux géographiques : les régions de France métropolitaine, les départements franciliens et, enfin, un découpage de la région en 258 “cantons-villes regroupés”. Un soin tout particulier a été apporté aux cartes cantonales pour éviter ou pour le moins réduire les risques de sur-interprétation inhérents aux statistiques réalisées sur de petits effectifs. Chacune de ces cartes, en effet, a fait l’objet de traitements statistiques et cartographiques complémentaires qui permettent de mieux appréhender les variations géographiques du risque de mortalité. Les travaux ont été menés en commun par les ORS des quatre régions participant au projet (Ile-deFrance, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Rhône-Alpes) et un document identique a été réalisé dans chacune de ces régions.

 

Octobre 2007, 135 pages


rapport observatoire régional de santé Ile-de-France, mortalitéTélécharger le document