Auteur : Caroline Laborde

 

Dans le contexte d’une politique de maintien des personnes âgées à domicile, l’enjeu pour la région Île-de-France est non seulement d’anticiper les besoins futurs de prise en charge de la dépendance mais aussi de limiter le nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. L’ORS Île-de-France réalise une nouvelle étude dont les résultats apporteront des éléments de réponse face à ce double enjeu. L’étude se propose de poser le contexte francilien, décrire les concepts autour de la perte d’autonomie, expliciter les mécanismes sous-jacents aux inégalités de sexe, sociales et territoriales, questionner l’âge d’entrée dans la vieillesse. L’étude répond ensuite à quatre grandes interrogations. Dans quel état fonctionnel sont les personnes âgées qui vivent à domicile en Île-de-France? Les effets de l’âge sur la perte d’autonomie sont-ils les mêmes chez les hommes et chez les femmes? Quelle est l’ampleur des inégalités de sexe, sociales et territoriales face à la perte d’autonomie? Qu’est-ce qui, outre un mauvais état fonctionnel, induit une situation de dépendance en Île-de-France? Nous proposons en conclusion des recommandations. Cette plaquette présente les résultats principaux de l’étude. L’ensemble des résultats est disponible dans un rapport téléchargeable sur le site de l’ORS Île-deFrance.




Télécharger le rapport  
 
Télécharger la synthèse