NOS PUBLICATIONS

Auteurs : Par Nathalie Beltzer , Leïla Saboni, Claire Sauvage, Cécile Sommen

 

L’enquête sur les connaissances, les attitudes, les croyances, et les comportements (KABP) face au VIH de la population générale adulte déjà réalisée en 1992, 1994, 1998, 2001 et 2004 a été renouvelée en 2010. Cette sixième édition s’inscrit dans un contexte qui se caractérise au niveau national par un nombre estimé de personnes découvrant leur séropositivité en légère augmentation en 2009 (6 700 [6 400-6 900]) par rapport à 2008 (6 400 [6 200–6 600])(1). En Ile-de-France, le taux de découvertes de séropositivité est stable depuis 2007 et quatre fois supérieur au reste du territoire national(2), ce qui en fait l'une des régions les plus touchées. D’autres indicateurs comme le nombre de cas d’IST(3), la prévalence des hépatites virales(4) ou encore le nombre d’IVG(5) soulignent la persistance de prises de risque en France, comme en Ile-de-France. Enfin, les résultats des dernières enquêtes KABP indiquaient que, plus de dix ans après l’arrivée des traitements anti-rétroviraux, le VIH/sida est une maladie de moins en moins visible dans la population générale(6) et suscite moins de crainte. Dans ce contexte, la répétition de cette enquête en 2010 a pour but de suivre l’évolution des connaissances sur le VIH et le sida et les traitements antirétroviraux, des attitudes et des opinions à l’égard des personnes atteintes, de la perception de se contaminer par le virus, du recours au test de dépistage et de l’utilisation du préservatif. Une perspective plus large est adoptée dans cette nouvelle édition qui tient compte à la fois des aspects sociaux et médicaux propres à cette épidémie, mais aussi préventifs en donnant notamment une place particulière aux stratégies de dépistage du VIH et aux comportements de protection lors de rapports sexuels récents. Des données sont ainsi disponibles pour apprécier l’impact du contexte épidémiologique, thérapeutique et social sur l’ensemble de ces indicateurs dans l’intérêt de la mise en place des politiques de prévention. Cette plaquette présente plus spécifiquement l’évolution en Ile-de-France et une comparaison avec les résultats de l’enquête nationale. Un rapport d’étude rend compte des résultats détaillés (www.ors-idf.org). Les résultats nationaux devraient être disponibles début 2012 sur ce même site et celui de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (www.anrs.fr). L’enquête est financée par l’ANRS, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), la Direction générale de la santé (DGS) et l’Institut de recherche en santé publique (IReSP). L’ORS Île-de-France assure la responsabilité scientifique de l’enquête et coordonne ce projet en collaboration avec l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’INPES.

 

Novembre 2011, 156 pages

 


Télécharger le rapport

 

 

Rechercher dans nos publications