NOS PUBLICATIONS

Auteurs : Bertrand Coustou,  Isabelle Grémy, Claudine Vallauri

Le système de surveillance épidémiologique de l’infection à VIH/SIDA est en panne et ne permet plus de mesurer l’évolution récente de l’épidémie. Ceci est d’autant plus regrettable que l’on dénote plusieurs motifs d’inquiétude : - la dernière enquête sur les connaissances, attitudes, croyances et comportements à l’égard du sida montre un moindre intérêt des gens pour cette maladie ; - une recrudescence des gonococcies dans la population masculine francilienne a été observée en 1997 ; - l’épidémie est plus difficile à cerner, parce qu’elle touche proportionnellement davantage les femmes et les hétérosexuels et semble concerner des groupes socialement défavorisés, difficiles à toucher par les campagnes d’information et de prévention ; - 8% des malades seraient en échappement thérapeutique ; - l’épidémie demeure toujours active tant en France que dans le reste de l’Europe. Il est donc indispensable que le système de déclaration obligatoire des cas nouvellement dépistés de séropositivité pour le VIH se mette en place le plus rapidement possible. Il permettra de mieux connaître l’évolution actuelle de l’épidémie et de lever les nombreuses incertitudes afin d’adapter efficacement le contenu des messages de prévention en direction des groupes concernés.

Décembre 1999, 4 pages


Télécharger le Bulletin


 

 

 

 

Rechercher dans nos publications