NOS PUBLICATIONS

Auteurs : Sabine Host, jean-Philippe Camard, Isabelle Grémy, Agnès Lefranc, Antoine Franconi

L’évaluation des risques sanitaires (ERS) associés à une exposition environnementale s’inscrit dans un contexte de complexité et d’incertitudes. En effet, les expositions aux facteurs dangereux de l’environnement sont nombreuses et variées. Elles sont souvent chroniques et, sauf situations accidentelles, elles sont de faible niveau. Dans la plupart des cas, il est difficile de les quantifier précisément et de prendre en compte d’éventuelles interactions. Ces expositions, susceptibles de provoquer des maladies, n’induisent pas des pathologies qui leur sont spécifiques, dans la mesure où d’autres facteurs liés aux comportements des indivividus (tabac, alcool) ou aux antécédents génétiques peuvent en être la cause. Par ailleurs, ces maladies se manifestent chez les individus généralement longtemps après leur contact avec le ou les agent(s) dangereux. Il n’est donc pas aisé de relier avec certitude un facteur environnemental et un effet sanitaire. Dans ce contexte d’incertitudes sur les expositions ou sur les risques, il est nécessaire de mettre en œuvre des outils d’aide à la décision tels que l’ERS permettant de rendre transparents les processus décisionnels tout en consolidant leurs fondements scientifiques. A cette fin, cette démarche organise les connaissances selon une méthodologie standardisée, transparente et cohérente. Enfin, la science n’apporte pas toujours de réponses tranchées aux interrogations du public. Dans un contexte où la perception des risques liés à l’environnement est de plus en plus grande, la communication autour de l’ensemble de ces questions est donc un enjeu primordial.
Avril 2006, 6 pages

 


rapport de l'observatoire régional de santé d'Île-de-FranceTélécharger le document de synthèse


 

Rechercher dans nos publications