Drogues illicites

Faits marquants en Seine-Saint-Denis
> Les jeunes Séquano-Dionysiens déclarent une consommation de produits psychoactifs inférieure à la moyenne
nationale.
> La Seine-Saint-Denis est le premier département français en terme d’interpellation pour usage de cannabis.
> Le taux de recours aux Centres spécialisés de soins aux toxicomanes (CSST) est passé de 20,9 pour 10 000 Séquano-
Dionysiens âgés de 20 à 39 ans en 1997 à 57,7 en 2008.


Télécharger la fiche