Jeunes

Santé des jeunes - contexte national

La classe d’âge des 1-14 ans compte 10,7 millions d’enfants en France métropolitaine en 2010. Son effectif devrait peu augmenter d'ici 2060 (11,3 millions) (1, 2).
Cette période de la vie, fondamentale en termes de développement somatique et psychoaffectif de l’individu, constitue aussi une étape essentielle pour les apprentissages, les acquisitions culturelles et scolaires, l’intégration à la vie sociale, le développement des comportements et habitudes de vie. Dans ces différents domaines, l’environnement familial et social joue un rôle primordial. L'école occupe notamment une place importante, la quasi-totalité des enfants sont scolarisés à 3 ans. A la rentrée 2013, la proportion d’enfants scolarisés à 2 ans est de 11,9%, ce qui représente une hausse par rapport à la rentrée 2012, augmentation plus importante en zone prioritaire (+15,3% contre +3,7% en zone non prioritaire). Cependant, la proportion est loin de celle des années 1990 où plus du tiers des enfants de 2 ans étaient scolarisés (3).

Si globalement les enfants et adolescents sont en bonne santé, un peu moins de 3% d’entre eux sont atteints de pathologies nécessitant es soins lourds et coûteux. En effet, fin 2013, selon les données de l’assurance maladie (régime général), ils étaient un peu plus de 300 000 à être reconnus comme atteints d’une affection longue durée (ALD) (4). L’ALD « affections psychiatriques de longue durée » (ALD 23) en est le premier motif et concernait 69 640 enfants de moins de 15 ans.
Le surpoids et l’obésité constituent un problème de santé publique chez l’enfant. Les enquêtes réalisées périodiquement en santé scolaire en grande section de maternelle, en CM2 et en 3ème permettent de suivre l’évolution du surpoids chez les jeunes. En France, les prévalences du surpoids et de l’obésité ont augmenté jusqu’au début des années 2000. On observe, depuis, une stabilisation des prévalences, sans toutefois observer une réduction des inégalités sociales. Ainsi, en 2009, parmi les adolescents scolarisés en classe de 3ème, 17,6% sont en surcharge pondérale dont 3,9% en situation d’obésité, mais ces pourcentages sont respectivement de 23,2% et 6,4% pour les adolescents scolarisés en zone d’éducation prioritaire et de 16,9% et 3,9% pour les autres adolescents (5).
Une amélioration de la santé bucco-dentaire est également observée. La part des adolescents ayant des dents indemnes de caries étant passée entre 2004 et 2009 de 52% à 56%. Cependant les disparités sociales en matière de santé bucco-dentaire restent marquées et le recours aux soins est moindre chez les enfants de milieu social plus défavorisé : parmi les adolescents qui ont au moins une dent cariée, celles-ci sont toutes soignées dans 88% des cas si l’un des parents est cadre contre 66% chez les ouvriers. 
Pour les vaccinations réalisées dès le plus jeune âge, certaines couvertures vaccinales atteignent des niveaux élevés (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, Hib). D’autres couvertures vaccinales doivent être améliorées afin d’obtenir des niveaux satisfaisants en population.
De janvier 2008 à décembre 2014, plus de 23 300 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas notifiés pour la seule année 2011) (6). Le nombre de cas a fortement diminué en 2012 et 2013 (respectivement 859 et 259 cas déclarés), toutefois la circulation du virus restait toujours active, en particulier dans le sud-est de la France. La vérification du statut vaccinal et sa mise à jour avec 2 doses de vaccin pour tout enfant ou jeune âgé d’au moins 12 mois et né après 1980 restent donc nécessaires. Les couvertures par le vaccin contre la méningite à méningocoque du groupe C et contre l’hépatite B sont également insuffisantes. L’expérimentation des substances psychoactives par les adolescents se développe au cours des années collège puis lycée. Selon l’enquête Health behaviour in school-aged children (HBSC), la moitié des jeunes de 3ème ont déjà fumé une cigarette au cours de leur vie, et 16% sont des fumeurs quotidiens. Concernant l’alcool, 59% des élèves de 6ème l’ont expérimenté et 83% des élèves de 3ème (7).
Les taux de mortalité sont faibles entre 1 et 14 ans, particulièrement pour les enfants de 5 ans et plus et ont fortement diminué au fil du temps. Ainsi en 2013 en France métropolitaine, pour les enfants âgés de 1 à 4 ans, le taux de mortalité est de 0,26‰ (1,38‰ en 1970 et 0,70‰ en 1990), pour les 5-9 ans de 0,09‰ (0,43‰ en 1970 et 0,19‰ en 1990) et pour les 10-14 ans de 0,08‰ (0,34‰ en 1970 et 0,19‰ en 1990) (1). La principale cause de mortalité reste les accidents (accidents de la vie courante et de la circulation principalement), responsables de 354 décès de jeunes de 1 à 14 ans en 2011, soit 30% des décès de cette classe d’âge (8). La typologie
des accidents de la vie courante évolue avec l’âge des enfantS. En 2012, selon l’enquête permanente sur les accidents de la vie courante (AcVC) donnant lieu à un recours aux urgences, 80% des accidents concernant des enfants de moins de 5 ans ont eu lieu au domicile (9). Entre 10 et 14 ans, les AcVC ont principalement eu lieu sur des aires de jeux et de sport (34,5%) ou dans des lieux d’enseignement ou des lieux publics (32,1%).
 
Mise à jour du texte : 2013
 
Références bibliographiques et sources :
1. Insee. Site de l'Institut national de la statistique et des études économiques. www.insee.fr
2. Blanpain N, Chardon O. (2010). Projections de population à l'horizon 2060 : un tiers de la population âgé de plus de 60 ans. Insee première. Insee. n° 1320. 4 p.
3. Abdouni S. Près d’un enfant sur huit est scolarisé à deux ans. Note d’information, Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance. N°20, juin 2014.
4. Cnamts. Site de l’assurance maladie. www.ameli.fr
5. Chardon O, Guignon N, Guthmann JP et al. (2014). La santé des adolescents scolarisés en classe de troisième. Etudes et résultats. Drees. n° 865. 6 p.
6. Invs, dossier thématique sur les maladies à prévention vaccinales : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-preventionvaccinale/
Rougeole
7. Spilka S, Le Nézet O (2013). Alcool, tabac et cannabis durant les « années lycée ». Tendances, Observatoire français des drogues et des toxicomanies.
8. Cépi DC. Site sur les causes de décès. www.cepidc.inserm.fr
9. Enquête permanente sur les accidents de la vie courante, résultats 2012. Invs, dossier thématique sur maladies chroniques et traumatismes : http://www.invs.sante.fr/Dossiersthematiques/
Maladies-chroniques-et-traumatismes/Traumatismes/Bases-de-donnees-outils/Enquete-Permanente-sur-les-Accidents-de-la-Vie-Courante-EPAC
10. Haut Conseil de la santé publique. Exposition au plomb : détermination de nouveaux objectifs de gestion. Collection avis et rapports. Juin 2014. 99p.