Chiffres départementaux

Auteur : Nathalie Beltzer

Les premiers réseaux de soins ont été, à la fin des années 80, une des réponses apportées par les professionnels de santé aux dysfonctionnements du système de soins, dysfonctionnements notamment relatifs à la difficile coordination des soins lorsque plusieurs disciplines médicales et para-médicales sont impliquées dans la prise en charge de la pathologie. Leur mise en place a ensuite été inscrite dans les ordonnances d’avril 1996, afin de doter ces structures d’un cadre réglementaire et juridique. Relevant du code de la Sécurité sociale (art. L 162.31.1), les réseaux y sont définis comme “des actions expérimentales dans le domaine médical ou médico-social, sur l’ensemble du territoire, en vue de promouvoir, avec l’accord des bénéficiaires de l’Assurance maladie concernés, des formes nouvelles de prise en charge des patients, un accès plus rationnel au système de soins, une meilleure coordination dans cette prise en charge, qu’il s’agisse de soins ou de prévention”. La durée de l’expérimentation fixée à cinq ans nécessitait d’obtenir l’agrément ministériel. Toutefois, face à ces lourdeurs institutionnelles et devant la diversité et le dynamisme de ce mouvement, les procédures ont été allégées ; une nouvelle source de financement leur est proposée à travers le Fond d’Amélioration de la Qualité des Soins en Ville (FAQS) (décret n°99-940 du 12 novembre 1999). Parallèlement au cadrage réglementaire et juridique des réseaux, il est apparu nécessaire d’évaluer le fonctionnement et les conséquences des réseaux sur la prise en charge médicale des patients. L’évaluation est même particulièrement importante, puisqu’elle fournit aux financeurs et aux décideurs les éléments pour juger de l’efficacité d’un réseau. Dans le cadre de ce dispositif, l’ORS Ile-de-France a été sollicité par les promoteurs du réseau appelé REVEdiab (Réseau Expérimental de soins aux Diabétiques de type 2 en Essonne et en Val de Marne), pour en effectuer l’évaluation, dont cette plaquette présente ici les premiers résultats. 


Décembre 2003, 10 pages

 


Rapport Observatoire régional de santé Île-de-FranceTélécharger le document