Synthèses des connaissances

 

n 2007, plus d’un  Francilien sur deux (51 %) percevait les risques liés aux antennes de téléphonie mobile comme plutôt élevés ou très élevés pour la santé des Français. Face à cette inquiétude, scientifiques et pouvoirs publics se mobilisent pour faire le point sur les effets potentiels des radiofréquences sur la santé. 
Etat des lieux des connaissances (phénomènes physiques, propagation, exposition…) et de la gestion de cette problématique en 2009.

 

Les technologies permettant de transmettre de l’information à distance (données, voix, images…) connaissent actuellement un essor considérable. Si les radiofréquences sont depuis longtemps utilisées comme support de cette transmission (radio, télévision...), elles ont aujourd’hui de multiples applications.


Parmi elles, la téléphonie mobile est largement répandue, en particulier en Ile-de-France : 90 % des Franciliens ont déclaré utiliser un téléphone mobile en 2007 (80 % en province). Les systèmes de réseaux sans fil se sont également multipliés et de nouvelles normes sont définies régulièrement (Wi-Fi, Bluetooth, WiMax…).
Cependant, en raison du développement rapide et assif de ces technologies, des questions se posent, notamment sur leurs éventuels effets sanitaires à long terme.


Les inquiétudes de la population à ce sujet sont croissantes, comme en témoignent les nombreux événements récents et largement  médiatisés : procès contre l’implantation d’antennes-relais qui sont particulièrement pointées du doigt, retrait des bornes Wi-Fi à l’intérieur de  bibliothèques parisiennes, recrudescence des cas d’hypersensibilité électromagnétique (ou électrosensibilité)… En particulier, en 2007, plus d’un  Francilien sur deux (51 %) percevait les risques liés aux antennes de téléphonie mobile comme plutôt ou très élevés pour la santé des Français1. Pour répondre à ces inquiétudes, l’expertise scientifique est mise à jour régulièrement. Un rapport de l’Agence française de sécurité sanitaire de  l’environnement et du travail (Afsset) a récemment été publié à ce sujet. À côté de ces aspects scientifiques, la mobilisation des pouvoirs publics s’est  traduite récemment par l’organisation d’un « Grenelle des ondes ».


Dans ce contexte, cette synthèse a pour objectif, en premier lieu, de faire un état des connaissances des effets potentiels des radiofréquences sur la santé. Une étape indispensable à cette connaissance est la caractérisation des expositions aux ondes, de formes et d’intensités aussi variables que les sources. C’est pourquoi cette synthèse aborde en détail les phénomènes physiques qui  régissent les radiofréquences et leur propagation dans  l’environnement, ainsi que leur traduction en termes de niveau d’exposition. Enfin, cette synthèse dresse un bilan des réflexions menées au niveau national et local concernant la gestion de cette roblématique.

 

Auteurs : Dorothée Grange, Sabine Host, sous la direction d’Isabelle Grémy, directrice de l’ORS

 

Télécharger le document