Synthèses des connaissances

Auteurs : Sabine Host et Edouard Chatignoux.

 

 

Après avoir présenté les spécificités des émissions de polluants dues au trafic routier, cette revue recense les principales méthodes et résultats retrouvés dans les travaux épidémiologiques cherchant à mesurer l’influence des expositions à proximité du trafic sur la santé de publiés ces dix dernières années.

 

La caractérisation et la mesure de l’exposition des populations à la pollution de proximité sont difficiles à établir. Ainsi les études épidémiologiques ont souvent eu recours à des méthodes indirectes, basés sur la distance du lieu de vie à l’axe routier ou bien sur la modélisation des niveaux de polluants au lieu de vie. Ces méthodes, malgré leurs limites, permettent d’approcher des contrastes d’exposition bien réels qui se manifestent par un état de santé plus dégradé des populations résidant à proximité des sources de trafic routier.

La pollution atmosphérique de proximité fait aujourd’hui l’objet de plus en plus d’attention et tend à être mieux caractérisée. Néanmoins, ses impacts sanitaires restent difficiles à appréhender, en particulier du fait de la très grande diversité des approches utilisées dans les études épidémiologiques. Une plus grande cohérence dans les protocoles serait ainsi souhaitable, pour offrir une meilleure visibilité des résultats et mettre en œuvre des politiques de protection des populations les plus à risque.


 Télécharger la synthèse