Evaluation des risques de la pollution urbaine sur la santé

Analyse des liens à court terme entre niveaux de pollution particulaire, et hospitalisations et visites médicales à domicile (2003-2006)

01 mars 2008

Le programme Erpurs a été mis en place en 1990, suite aux épisodes importants de pollution durant l’hiver 1989 en Ile-de-France. Son objectif est de quantifier les liens existant à court terme entre les niveaux de pollution atmosphérique couramment rencontrés dans la région et l’état de santé de la population. Les études du programme, répétées à intervalles réguliers depuis près de 20 ans, constituent un système de surveillance des effets sanitaires de la pollution atmosphériques dans la région. La présente étude actualise cette surveillance, en s’intéressant tout particulièrement à la nocivité des particules en suspension dans l’atmosphère. En particulier, l’attention est portée sur l’effet des particules dites « grossières » (d’un diamètre compris entre 2,5 et 10 µm) par rapport à celui des particules dites « fines » (<2,5 µm). La zone d’étude concerne Paris et les trois départements de la proche couronne (Hauts-deSeine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne). Cette plaquette présente les principaux résultats d’un rapport détaillé de cette étude, accessible sur le site internet de l’ORS et publié simultanément.

Cette étude est reliée à la catégorie :
Air extérieur