FacebookTwitter
 Publications apparentées

 

Epidémiologie des cancers chez l’enfant de moins de 15 ans en Ile-de-France

Juillet 2007, 12 pages

Télécharger le document

   
  Epidémiologie des cancers en Ile-de-France

Juin 2006, 102 pages

Télécharger le document

  

 Ressources 

   CépiDc : Centre d'Epidémiologie sur les causes médicales de décès

 

Pages de cette rubrique
Incidence du cancer du col de l'utérus
Mortalité par cancer du col de l'utérus

Mortalité par cancer du col de l'utérus

 

tab.3 Décès féminins par cancer du col de l'utérus en 2006, selon l’âge, en Ile-de-France
Age des femmes Col
Corps  Non précisé
Total
Mois de 50 ans 0
0
 0  0
25-69 ans 89
35
87
211
70 ans ou plus 28
63
133
214
Total 117
98
220
435

Source : Inserm CépiDC. Exploitation ORS Ile-de-France, 2009

 

fig.1 Évolution du taux standardisé de mortalité par cancer du col de l'utérus entre 1980 et 2004*
(nombre de décès pour 1 000 femmes)

 

*Taux lissés sur trois ans . Standardisation sur la population française (RP 1990).
Sources : Inserm CépiDC, Insee. Exploitations Fnors et ORS Ile-de-France.

 

tab.4 Mortalité par cancer du col de l'utérus en 1980, 1992 et 2004
  Taux standardisé*
Taux annuel d'évolution
  1980 1992 2004 1981-1992 1992-2004
Col utérus
         
Ile-de-France 3,3 2,6 2,3 -2,0% -1,0%
France métropolitaine 3,3 2,5 2,0 _2,3% -1,8%
Corps et autres parties          
Ile-de-France  10,2  7  5,7  -3,1%  -1,7%
France métropolitaine  9,8  7,3  5,8  -2,4%  -1,9%

*Taux lissés sur trois ans (le taux 2004 correspond aux années 2003-2005) exprimés pour 100 000 femmes. Standardisation sur la population française (RP 1990).
Sources : Inserm CépiDC, Insee. Exploitation ORS Ile-de-France, 2007.

La localisation exacte n’est précisée que pour la moitié des décès par cancer utérin.
Les statistiques des causes médicales de décès ne permettent pas de connaître le nombre exact de décès
par cancer du col de l’utérus car, sur de nombreux certificats de décès, la localisation utérine exacte n’est pas mentionnée. Ainsi en 2006, le nombre de Franciliennes décédées d’un cancer de l’utérus est de 435. La localisation «col de l’utérus» est précisée sur 117 certificats et la localisation «corps de l’utérus» sur 98. Mais 220 certificats (soit près de la moitié), ne mentionnent pas la localisation exacte (tab.4). Par conséquent, le nombre de 117 décès par cancer du col de l’utérus est très sous-estimé. Selon des travaux menés par les registres des cancers au niveau national, les décès par cancer du col de l’utérus représenteraient environ 40% des décès par cancer de l’utérus, ce qui porterait à près de 175 le nombre de Franciliennes décédées d’un cancer du col de l’utérus en 20061.

Compte tenu du fait que les statistiques de décès sous-estiment le nombre de décès par cancer de l’utérus, les comparaisons dans l’espace et dans le temps des taux standardisés supposent que la sous-déclaration est homogène sur le territoire national et qu’elle ne varie pas dans le temps.
Sous cette hypothèse, le niveau de mortalité par cancer du col de l’utérus apparaît, en 2004, très légèrement plus élevé en Ile-de-France (2,3 décès annuels pour 100 000) qu’en France métropolitaine (2 pour 100 000 femmes). Pour le corps et les autres parties de l’utérus, le niveau de mortalité est identique en Ile-de-France et en France (tab.5).

Depuis 1980, le niveau de mortalité par cancer de l’utérus a baissé en France et en Ile-de-France (fig.1). La baisse s’observe pour le col, mais aussi pour le corps et les autres parties de l’utérus, et elle est un peu plus marquée entre 1980 et 1992 qu’entre 1992 et 2004. Rappelons que ces taux d’évolution doivent être considérés avec prudence en raison du nombre élevé de certificats de décès ne mentionnant pas la localisation exacte des cancers utérins.