Sources et principaux perturbateurs endocriniens

Sources des perturbateurs endocriniens

Le nombre de substances considérées comme des perturbateurs du système endocrinien est large et varié, qu'elles soient d’origine naturelle ou synthétique.

Les produits chimiques et sous-produits industriels constituent une source importante de perturbateurs endocriniens qui peuvent interférer avec le système endocrinien de l'homme ou de l'animal. Ils représentent, à l'heure actuelle, plus d'un millier de produits de nature chimique variée.

Parmi les plus fréquents, on peut citer les produits de combustion comme les dioxines, les furanes, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et les produits industriels ou domestiques comme :

  • les phtalates, ou les bisphénols utilisés dans les plastiques,
  • les parabènes, des conservateurs utilisés dans les cosmétiques,
  • les organochlorés (DDT, chlordécone…) utilisés dans les pesticides,
  • l'étain et ses dérivés utilisés dans les solvants.

Ainsi, on trouve des perturbateurs endocriniens dans de nombreux produits de la vie quotidienne, notamment les bouteilles en plastique, les boîtes de conserve métalliques, les détergents, les retardateurs de flamme, les aliments, les jouets, les cosmétiques et les pesticides.

 

Tableau 1. Principales sources et substances signalées comme perturbateurs du système endocrinien

Sources d’émission

Famille chimique

Exemples de perturbateurs endocriniens

Incinération,
mise en décharge

Composés polychlorés (issus de la production industrielle ou de sous-produits de substances pour la plupart interdites)

Dioxines polychlorées, biphényles polychlorés

Ruissellement agricole / transport atmosphérique

Pesticides organochlorés (présents dans les insecticides, dont beaucoup sont maintenant interdits)

DDT, dieldrine, lindane

Ruissellement agricole

Pesticides actuellement utilisés

Atrazine, trifluraline, perméthrine

Effluents industriels et municipaux

Alkylphénols (présents dans les shampoings par exemple)

Nonylphénol

Effluent industriel

Phtalates (trouvés dans les plastifiants)

Phtalate de dibutyle, phtalate de butylbenzyle

Effluent municipal
Ruissellement agricole

Hormones naturelles (produites naturellement par les animaux);stéroïdes synthétiques (trouvés dans les contraceptifs)

Estradiol, estrone et testostérone; éthynylestradiol

Effluents des usines de pâte à papier

Phytoestrogènes (trouvés dans le matériel végétal)

Isoflavones, lignanes, coumestans

Produits de consommation

Produits cosmétiques, produits de soins personnels, produits de nettoyage, plastiques

Parabènes, phtalates, éthers de glycol, parfums, cyclosiloxanes, bisphénol A (BPA)

Mousse pour les mobiliers, tapis, équipements électroniques

Retardateurs de flamme

Polybromodiphényls (PBDE)

Source : Endocrine Disruptors Update, 2000, Environment Canada, and Endocrine Disruptors and Asthma-Associated Chemicals in Consumer Products. R.E. Dodson, M. Nishioka, L.J. Standley, et all. (2012). « Environment Health Perspective ». Vol. 120, No. 7, pages 935-943

 

 

 

Cette page est reliée à la catégorie suivante :