Diabète

Contexte national

Source : Santé publique France 

En France, la prévalence du diabète traité pharmacologiquement (tous types) était estimée à 5% de la population en 2016, soit 3,3 millions de personnes. Cette prévalence a augmenté en moyenne de 2,1% par an sur la période 2010-2015.

Par ailleurs, en France, l’incidence du diabète de type 1 était estimée à 19,1 pour 100 000 chez les enfants de 6 mois à 14 ans en 2015, soit 2 286 enfants nouvellement diagnostiqués dans l’année. Cette incidence a augmenté en moyenne de 4 % par an entre 2010 et 2015.

Situation en Île-de-France

Taux de prévalence standardisé du diabète traité pharmacologiquement (tous types) 2016 - Tout sexe

Source : SNDS - DCIR, Insee. Exploitation Santé publique France

Définition

Source : Santé publique France

Le diabète sucré est une affection métabolique caractérisée par une hyperglycémie chronique (taux de glucose dans le sang trop élevé) liée à une déficience soit de la sécrétion de l’insuline, soit de l’action de l’insuline, soit des deux. Il existe différents types de diabète.

Le diabète de type 2 est la forme la plus fréquente du diabète. Il est caractérisé par une résistance à l'insuline et une carence relative de sécrétion d'insuline, l'une ou l'autre de ces deux caractéristiques pouvant dominer à un degré variable. Cette forme de diabète survient essentiellement chez les adultes d’âge mûr mais peut également survenir à un âge plus jeune, voire même pendant l’adolescence.

Le diabète de type 1, beaucoup moins fréquent, est principalement causé par la destruction des cellules bêta du pancréas, d’où l’incapacité de la personne atteinte à sécréter de l’insuline. Pour cette raison, les injections d’insuline sont vitales chez ces personnes. Cette forme de diabète survient essentiellement chez les enfants et les jeunes adultes.