Obésité

Contexte national

Source : Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l'obésité,  INSERM / KANTAR HEALTH / ROCHE, 2012 (Obépi)

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 20 000 foyers représentant la population des ménages ordinaires français issus de la base permanente de KANTAR HEALTH et excluant les sujets vivant en institution, en foyer, en résidence en communauté, ou sans domicile fixe.

Les principaux résultats de l'enquête montrent que :

  • En 2012, 32,3% des Français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids (25 ≤ IMC < 30 kg/m2 ) et 15% présentent une obésité (IMC ≥ 30 kg/m2 ).
  • Le poids moyen de la population française a augmenté, en moyenne, de 3,6 kg en 15 ans alors que la taille moyenne a augmenté de 0,7 cm.
  • Le nombre de personnes obèses en 2012 est estimé à environ 6 922 000, ce qui correspond à 3 356 000 personnes supplémentaires par rapport au chiffre de 1997.
  • L’IMC moyen passe de 24,3 kg/m2 en 1997 à 25,4 kg/m² en 2012 (p<0.05) : augmentation moyenne de l’IMC de 1,1 kg/m2 en 15 ans.

Santé publique France pilote l'étude nationale Esteban. cette étude vise notamment à mesurer notre exposition à certaines substances de l’environnement, à mieux connaître notre alimentation et notre activité physique et à mesurer l'importance de certaines maladies chroniques dans la population.

Les principaux résultats de l'enquête 2014-2015 sur le volet portant sur le surpoids et l'obésité montrent que :

  • Chez les adultes de 18 à 74 ans, en 2015, 54 % des hommes et 44 % des femmes étaient en surpoids ou obèses (IMC ≥ 25). La prévalence de l’obésité (IMC ≥ 30) était estimée à 17 %, sans distinction entre hommes et femmes.
  • En termes d’évolution entre les données d’ENNS-2006 (enquête national nutrition santé) et d’Esteban-2015, la prévalence du surpoids (obésité incluse) des adultes est restée stable, de l’ordre de 49 % et celle spécifique de l’obésité s’est maintenue à 17 % pour l’ensemble de la population adulte. 
  • Chez les enfants de 6 à 17 ans, en 2015, la prévalence du surpoids (obésité incluse) était estimée à 17 %, dont 4 % d’obèses. 
  • Entre 2006 et 2015, la prévalence du surpoids (obésité incluse) des enfants est restée stable. 

 

Données régionales

Entre 1997 et 2012, l'enquête Obépi indique un doublement de la prévalence de l'obésité, passant de 7,0% à 14,4% (+105,7%).

Evolution de la prévalence de l'obésité en Île-de-France et en France, en %

Source : Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l'obésité,  INSERM / KANTAR HEALTH / ROCHE, 2012 (Obépi)

 

L'exploitation par l'ORS de l'Enquête nationale sur la santé auprès des élèves scolarisés en classe de troisième montre que en Île-de-France, en 2008-2009,  18,5% des adolescents sont en excès pondéral, dont 14,3% sont en surpoids et 4,2% sont obèses. Ce sont 13,5% des Franciliennes qui sont en surpoids contre 15,0% de garçons, et 4,9% des Franciliennes sont obèses contre 3,4% des Franciliens. 

Prévalences du surpoids et de l’obésité, chez les filles et les garçons scolarisées en troisième, en Île-de-France et hors Île-de-France, en 2008-2009 (%)

Source : Enquête nationale sur la santé auprès des élèves scolarisés en classe de troisième – 2008-2009, producteur : DREES - Ministère de la Santé, diffuseur : ADISPCMH, exploitation ORS IdF

Définition

L’indicateur utilisé pour évaluer la corpulence est l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Il correspond au rapport du poids (exprimé en kg) sur la taille (exprimée en m2). Chez l’enfant et l’adolescent les seuils évoluent selon l’âge et le sexe en raison des variations de corpulence pendant la croissance. Les seuils utilisés pour le surpoids sont les seuils IOTF (International Obesity Task Force : groupe de travail réuni sous la supervision de l’OMS), qui sont définis pour chaque sexe et chaque tranche d’âge de six mois. Ils rejoignent à 18 ans les valeurs de 25 et 30 correspondant respectivement au surpoids et à l’obésité chez l’adulte. L’IMC est calculé à partir du poids et de la taille mesurés le jour où l’élève est enquêté. La variable « surpoids» correspond ici au surpoids chez l’adulte (25 ≤ IMC < 30, la variable « obésité » correspondant à l’obésité caractérisée par un IMC supérieur ou égal à 30 chez l’adulte.